CSG et retraités : quelques précisions

20161128-paris-an-seance-plfss-2eme-lecture-csg-retraites

La vidéo est disponible par ici

A l’occasion du vote du budget de la sécurité sociale, j’ai présenté un amendement qui vise à redonner un petit coup de pouce au pouvoir d’achat des retraités. Cet amendement a été co-signé par 145 de mes collègues et a été voté.

Il a été confirmé en 2ème lecture, le lundi 28 novembre.

Concrètement 550 000 retraités vont bénéficier de 35 à 46 euros de plus par mois.

Voici les conditions à remplir :

  • pour avoir le taux nul de CSG

csg-taux-nul

  • pour avoir le taux réduit de CSG

csg-taux-reduit

ICHN, réforme de la PAC : ma tribune publiée dans La Croix

logo-la-croix

Voici le lien vers la tribune que j’ai publiée dans la Croix « Sauver l’élevage des calibrages erronés de la PAC »

.. et voici aussi quelques photos des Causses de Tarn-et-Garonne que la nouvelle carte vise à rayer des « zones défavorisées simples » (c’est à dire celles qui ont un handicap naturel). Chacun pourra constater sur la  base de ces quelques photos que les Causses méritent vraiment de rester dans les zones défavorisées simples…

20161029_182550_reduit 20161029_182500_reduit 20161029_182457_reduit      20161029_182314_reduit 20161029_182310_reduit 20161029_182254_reduit 20161029_182243_reduit  20161029_182036_reduit 20161029_182032_reduit    20161029_181906_reduit 20161029_181858_reduit 20161029_181759_reduit

 

Sapeurs pompiers professionnels et volontaires : mes amendements votés en commission des lois

20161123-paris-assemblee-nationale-commission-des-lois-spv

Lors de la commission des lois du mardi 22 novembre, j’ai déposé plusieurs amendements qui ont été votés.

La vidéo est disponible via ce lien

Voici le lien vers le compte-rendu de la séance

Les amendements qui ont été votés visent à

  1. Permettre aux sapeurs pompiers volontaires de bénéficier des heures de formation prévues au Compte Personnel d’Activité.  Le Compte Personnel d’Activité permet à celles et ceux qui ont des engagements bénévoles de pouvoir enregistrer les heures de bénévolat à leur compte et de bénéficier en contrepartie de formation gratuite. Jusqu’à présent les sapeurs pompiers volontaire n’en bénéficiaient pas.
  2. Faire en sorte que la rente accordée aux sapeurs pompiers volontaires, accordée après 55 ans et 20 ans d’engagement, puisse à terme être accordée après 15 ans d’engagement.

Ces amendements doivent maintenant être confirmés par un vote en séance.

Budget 2017 : 2ème partie, impôt à la source, impatriés, …

20161112-paris-lcp

Le 10 novembre dernier, la Commission des finances de l’Assemblée nationale s’est réunie pour examiner la 2ème partie du budget qui comporte notamment la proposition de retenue à la source pour l’impôt sur le revenu.

Voici le lien vers la vidéo de la séance.  Les 25 premières minutes résument les articles de cette 2ème partie du budget, les autres montrent le débat que nous avons eu en commission.

Voici également le lien vers mon rapport sur cette 2ème partie :

Quelques articles de presse :

Le Figaro : »La fiscalité des impatriés menacée », lien vers l’article

Le Figaro : mon interview sur le prélèvement à la source, lien vers l’article

 

 

 

Conseil municipal du 2 novembre 2016

Communiqué de Montauban Demain suite au conseil municipal du 2 novembre 2016

Il était un temps où Montauban était en tête d’affiche, avec 3 festivals qui n’existaient nulle part ailleurs et qui nous identifiaient bien dans la région et même dans toute la France. C’était le mois de mai avec les découvertes « d’Alors chante » qui pendant 30 ans a donné du souffle à la chanson francophone, c’était la première quinzaine de juillet avec les voix trentenaires du festival de jazz de Montauban, c’était enfin la seconde quinzaine de juillet avec ses « danses en places » qui ravissaient le public venu des quatre coins du Tarn-et-Garonne… Chaque festival attirait son public, content de se retrouver à Montauban et d’y venir parfois de loin.

Mais ce temps-là est bel et bien révolu depuis que la maire de Montauban a décidé d’y mettre un terme sans préavis. Elle a remplacé ces 3 joyaux par un pseudo festival consistant à acheter sur catalogue des spectacles clef en main auprès de maisons de production parisiennes qui n’ont plus rien de local … Peut-être considère-t-elle qu’il n’y a chez nous aucun talent à faire monter sur scène.

Ce soir, lors du conseil municipal, elle a pour la 1ère fois mis à l’ordre du jour ce « pseudo festival », qui en 2016 a  eu 14 000 entrées payantes. On a ainsi découvert un budget avoisinant les 1 million d’euros reposant sur 600 000 euros de subventions pressenties  ou demandées. Quelle que soit la collectivité qui les verse, ces subventions publiques émanent toujours de vos impôts. Ainsi la mairie  veut utiliser vos impôts pour payer des grandes sociétés de production plutôt que soutenir la création comme c’était le cas auparavant